5 raisons de proposer des plats végétariens dans son restaurant


5 raisons de proposer des plats végétariens dans son restaurant

De nos jours, nombreux sont les restaurants qui proposent des plats végétariens quotidiennement ou chaque semaine. Manger des repas de ce genre est devenu une tendance aussi bien à Paris que dans toute la France voire dans le monde entier. Les raisons sont multiples pour qu’on insiste sur la cuisine et la consommation de ces fast food (service rapide). Les menus sans viande prennent progressivement de la place, ci-dessous donc les raisons de ce choix.

Différences entre l’alimentation d’un végétarien, d’un végétalien et d’un végan

Sans consulter le jargon de la restauration, beaucoup de gens confondent encore ces trois termes bien qu’ils présentent une certaine nuance. En effet, le végétarisme consiste en un régime alimentaire pauvre en protéines que ce soit de la chair bovine, de volailles ou d’autres animaux. Il s’agit donc de la viande telle quelle que les végétariens ne prennent pas.

En revanche, le mot « végétalien » désigne une personne qui ne consomme ni des viandes ni des produits carnés, ni des denrées d’origine animale. Il ne mange ni des produits laitiers, dont le fromage, ni des charcuteries. Leur menu gastronomique est beaucoup plus strict, restreint à des plats riches en amidon et en gluten, que celui des végétariens.

Enfin, le véganisme indique non seulement un régime, mais un style de vie qui exclut tout produit animal. Les végan ne consomment pas des animaux ni un plat d’origine faunique, mais ils ne domestiquent pas également des animaux. Ils n’acceptent pas non plus de faire la cuisine avec des gens non végan. C’est généralement un choix personnel de ne pas en mettre dans son assiette.

Une question d’effectifs de végétariens et de prix

Les végétariens, les végans et les végétaliens restent encore marginaux dans la totalité de la France et notamment à Paris. Pour information, leur ensemble ne constitue que 5,2% des Français en 2018 selon une étude entreprise par le Crédoc. Cependant, il ne faut pas négliger la montée progressive de cette statistique, la première raison pour laquelle maints restaurants inscrivent dans leur carte des menus végétariens. Dans l’avenir, le nombre de ces clients va augmenter, et ce n’est pas dans la prochaine décennie que la demande sera épuisée. Proposer ce service de qualité pourrait ainsi être rentable économiquement pour un restaurant ou des cantines.

Les raisons qui poussent les gens, adultes et enfants, à opter pour un menu végan sont multiples. Outre la cherté des viandes, il y a aussi la préservation de la santé en mangeant un menu bio. Or, la plupart des gens pensent que les plats d’origine végétale sont généralement naturels par rapport à la viande et aux produits d’élevage. De plus, une alimentation saine exige une certaine limite de produits de tuerie, et un apport supplémentaire en fruits et légumes.

Devenir végan en se conformant à la loi EGalim

L’instauration d’un plat végétarien, à une fréquence d’au moins une fois par semaine, est dictée par la loi EGalim. Elle a été adoptée au niveau des établissements de restauration collective, dont les cantines scolaires, par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Le but en est d’éviter le gaspillage alimentaire et de prôner une alimentation saine, sûre et durable.

Afin de contribuer à l’atteinte de ces objectifs fixés par le gouvernement, et de se conformer à la réglementation en vigueur, les restaurants de la Métropole commencent à faire des pas à s’habituer à la cuisine 100% végétarienne et d’en proposer sur leur assiette. On voit ainsi presque partout des menus végétariens, et des sensibilisations sont également effectuées dans le but de promouvoir ces recettes sans viande.

Contribuer à l’amélioration de la santé par la restauration végétarienne

Les diététiciens en parlent, chaque restaurant essaie de suivre les informations de végétarisme. Il s’agit de l’importance d’un repas végétarien. La consommation excessive des viandes favorise le vieillissement rapide. Scientifiquement parlant, les protéines et les lipides sont facilement oxydés par le dioxygène, ce qui causera la production incontrôlée des radicaux libres. Ces molécules vont ensuite déstabiliser  les cellules. Pour prévenir ce fléau, il est fortement recommandé de consommer des fruits et légumes. Effectivement, ces repas sont riches en antioxydants, capables de piéger les peroxydes et de rallonger la durée de vie de nos tissus.

En addition, manger des menus dépourvus de produits d’abattoir, à la maison ou auprès d’un fast food, permet d’assurer une bonne digestion. Pour causes, les feuilles et les tiges ainsi que les tubercules sont riches en fibres alimentaires qui aident grandement à la digestion des autres nutriments. On parle de la propriété prébiotique de ces repas. Se rendant compte de ces bienfaits des fruits et légumes, bon nombre de consommateurs ne portent plus leur choix sur les viandes et ses produits dérivés, et donnent place à ces verdures dont le prix est beaucoup plus abordable, même dans un restaurant de renom, que les denrées d’origine animale. Ils deviennent de plus en plus végan.

Les précautions à prendre en cas du végétarisme

Ce n’est pas tout le monde qui maitrise le domaine de la santé et de la nutrition. Il est donc du ressort des restaurants de veiller à ce que le menu à la carte soit sain. Il faut souligner que, tout comme les produits d’origine animale, certaines personnes ne doivent pas manger des légumes, ou en consommer en fines quantités. Les céréales comme le blé contiennent en effet du gluten, un allergène qui provoque des malaises et des effets notoires chez les enfants. Ces informations sont considérées comme des mentions obligatoires afin d’écarter les risques d’intoxication alimentaire. Ces règles s’appliquent aussi bien pour les grands restaurants que les recettes des fast foods.

Par ailleurs, il faut sensibiliser les gens à ce qu’ils fassent attention vis-à-vis de leur santé, s’ils ne peuvent pas fabriquer leurs plats à la maison, que ce ne sont pas seulement les produits d’élevage, dont le fromage, qui font l’objet d’un traitement chimique. Certains produits végétaux dits OGM ne sont plus bio. La connaissance du responsable Restauration de ces aspects nutritionnels lui constitue une forte motivation à faire la une de leur carte de cuisine des menus végétariens (fruits et légumes) de qualité.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *